A quand une solution durable pour les stades tunisiens ?

Pour la première fois depuis plusieurs années, l'infrastructure footballistique en Tunisie se retrouve dans un état critique avec la fermeture simultanée de plusieurs stades.

Actuellement, les stades de 15 octobre à Bizerte, Rades, Chedly Zouiten, Mustapha Ben Jannet à Monastir, Métlaoui, Gabés sont tous fermés.

Certains de ces stades devraient abriter des matches dès le début de la phase retour du championnat de Ligue 1 au début du mois de février, alors que d'autres seront encore fermés pour une durée encore indéterminée.

Concernant le stade Chedly Zouiten, la Fédération Tunisienne de Football devrait se charger de régler le montant des travaux nécessaires pour sa réouverture et qui ne dépassent pas les quelques centaines de milliers de dinars.

Ce stade d'une capacité globale de plus de 15 mille places est fermé depuis plusieurs années.

La nouvelle ministre de la jeunesse et des sports a multiplié les visites et les réunions durant les dernières semaines autour de ce sujet pour tenter de trouver les solutions nécessaires.

De son côté, la Fédération Tunisienne de Football s'est dite prête à se charger de constituer une équipe nationale et internationale pour trouver une solution définitive aux problèmes des pelouses tunisiennes.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires.

Vous devez vous connecter pour poster un nouveau commentaire.