Club Africain : Slim Riahi au parc A et à Bab Jedid

Slim Riahi a effectué aujourd'hui sa deuxième visite de suite au parc A en moins de 48 heures avec en prime cette fois-ci une virée qui l'a emmené à Bab Jedid

Le prétendant à la présidence clubiste a d'abord assisté aux entrainements des jeunes de la formation de Bab Jedid avant de s'entretenir par la suite avec certains de ces joueurs ainsi que certaines personnes responsables des chantiers en cours au parc A.

il s'est dirigé par la suite au local du Club Africain à Bab Jedid pour superviser l'état des lieux ainsi que la salle omnisports de Gorjani.

Slim Riahi aurait même envoyé un émissaire discuter avec les joueurs clubistes en grève pour tenter de trouver une solution avec eux.

Avant même d'annoncer officiellement sa candidature pour la présidence du Club Africain en vue de l'assemblée générale élective du 16 juin, Slim Riahi semble bien parti pour gagner l'affection du public clubiste à travers une campagne électorale très bien orchestrée.

Commentaires

  1. sami
    ould jbel mfacha5

    Publié par sami le Mercredi 6 juin 2012 à 21:50

    la majorité des clubistes sont avec slim riahi mai toi ya ould jbel c clair tu é du camp des mfach5in qui sont jaloux qun puissant comme riahi prenne la tete du club africain ! erriga mta3kom sayla !!! on a rien dit kan hamdi meddeb votre président s'est associé avec le mafieu brigan voleur sakhr el materi alor de grace taisez vous maintenant é surtout tremblez tremblez tremblez........
  2. ameur
    changer la stratige ou club

    Publié par ameur le Mercredi 6 juin 2012 à 16:01

    slim riahi mieux que les outresqui ont pourrit l atmosphere clubiste.les onciens derigont degage de parc ca fait des annees et notre club dans la crise de titre d effectif et administration c fini lepoque etre des star sur le do de club africain
  3. OULD JBEL
    C’est vieux comme le monde !

    Publié par OULD JBEL le Mercredi 6 juin 2012 à 14:52

    Hélas, l'argent pousse les gens à se prostituer, c'est un constant ce n'est pas une injure, j'aime trop le club, que le vrai clubiste me pardonne. Ce mafieux se fait injecter par les politiques, il se rabat aux sportifs pour faire une virginité.